Bien que l’acceptation de lashon hara soit formellement interdite, il est toutefois permis, sur la base de ce qu’on a pu entendre, d’adopter une certaine méfiance vis à vis de la personne dénigrée afin de se protéger d’une perte ou autre , et seulement dans ce but!.
Bien sûr, une fois de plus cela ne veut pas dire que ce qu’on dit sur cette personne soit vrai, donc on ne doit pas y croire.

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Le compte du Omer #22- La Bonté dans l’Eternité

La famille Débitrice

Le compte du Omer #21 – La Royauté dans la Splendeur

Le compte du Omer #20 – Le fondement dans la Splendeur

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>