Si nous avons subi un préjudice à la suite d’une dénonciation et que les preuves nous conduisent à soupçonner un juif d’être le coupable, nous n’avons pas le droit de le dénoncer à notre tour.
Le seul cas où on pourra le faire sera pour se protéger d’une perte et qu’on n’aura pas d’autre solution.

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Comment le voleur vole t-il ce qui lui appartient partie 2

Phrase de la semaine

Le compte du Omer #18 – l’Éternité dans la Splendeur

En fonction de l’effort, la récompense

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>