Si l’homme désespére et se dit : «Jusqu’à ce que j’arrive à réparer des choses dans mon caractére ou mon comportement, qu’en sera t-il de mon enfant ? En attendant, je suis en train de le détruire !»
En aucun cas, il ne faut penser de la sorte, car dans les Cieux, lorsque l’on voit que l’homme a pris sur lui de se travailler et de réparer ce qui ne va pas, Hachem l’aide afin qu’il n’y ait pas de graves dégâts, et avec le temps il verra une nette amélioration, méme si ce n’est pas la perfection. L’essentiel c’est qu’il fasse au moins quelque chose, car cela sera toujours plus bénéfique que de ne rien faire et de rêvasser. De plus par là, non seulement il ne fait pas que rêvasser, mais a cause de son «éducation» erronée, il engendre de gros dommages. Cela ne s’appelle pas de l’éducation, mais une dégradation, une humiliation et une déstruction de la propre estime de l’enfant.
Notre vision de l’éducation se résume tout simplement à la Emouna, la Foi. Il n’existe pas de sagesse super fine ou de moyens d’échapper a son rôle de parent, et c’est pour cette raison que cette méthode est totalement efficace.
C’est la volonté d’Hachem dans le lien entre parents at enfants. Les parents qui travaillent et arrangent leur façon d’être et cela transparait et s’exprime à travers l’enfant.

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Le compte du Omer #23- La Rigueur dans l’Eternité

Pendant la Hitbodedout peut-on faire des demandes le Chabbat ?

La main droite rapproche

Faire taire le médisant

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>