• Home
  • >
  • Blog
  • >
  • La simplicité de Nahoum ich Gamzou

Afin de comprendre la grande vertu de la simplicité, citons en exemple la fameuse histoire de Nahoum ich Gamzou que nos Sages avaient envoyé à Rome avec un coffre de pierres précieuses, afin d’apaiser l’Empereur pour qu’il annule ses décrets. Mais en chemin, Nahoum ich Gamzou commit une terrible erreur ! La nuit venue, il entra dans une auberge afin de se reposer et laissa le coffre de pierres précieuses a la vue de tous, sans s’assurer que les propriétaires de l’auberge étaient honnêtes.
Il se coucha sans prendre la peine de placer le coffre sous son lit ou dans un lieu sur, loin de l’atteinte des voleurs.
ll s’avéra en effet que les propriétaires de cette auberge étaient des impies qui, bien entendu, se doutérent de la
grande valeur du magnifique coffre. Ils profitérent de l’obscurité de la nuit pour pénétrer dans la chambre de
Nahoum ich Gamzou et ouvrir le coffre, et ils s’extasiérent du trésor qu il contenait. Ils le meprisérent pour avoir
laissé ce coffre sans surveillance et s’emparérent aussitot de toutes ses pierres précieuses et de ses perles, qu’ils remplacérent par de la terre et de la paille, afin que leur vol passe inaperçu.
Le matin, lorsque Nahoum ich Gamzou voulut poursuivre sa route, i1 se douta qu’on avait touché au coffre. Il l’ouvrit et que vit-il ? De la terre et de la paille, au lieu des pierres précieuses et scintillantes !
Que pouvait faire Nahoum ich Gamzou en voyant ce terrible désastre : le trésor dont dépendait le sauvetage du peuple d’Israël lui qui avait ramassé une fortune et dont l’achat avait nécessité le sacrifice du peuple entier – avait disparu? Et tout cela à cause d’une erreur stupide ! En effet, qui laisserait un tel trésor sans surveillance ? Qui entrerait dans une auberge douteuse comme celle-ci avec un tel trésor ? Selon toutes les opinions, Nahoum ich Gamzou aurait du se cogner la tête contre les murs, s’accuser, désespérer et fuir au loin, couvert de honte et de chagrin. Cependant, Nahoum ich Gamzou qui possédait une parfaite foi, ne s’accusa pas et ne se troubla pour autant. Il croyait d’une parfaite foi que si HaChem avait remplacé les pierres précieuses par de la terre, c’était évidemment pour le bien, et peu importait comment c’était arrivé : à cause de son erreur, de sa négligence, de son irresponsabilité ou d’une toute autre raison ! Cela était arrivé ? La réalité était la et c était pour le bien ! C’est pourquoi i1 se contenta de dire : « Cela aussi est pour le bien. » Puis il poursuivit sa route vers Rome, avec le coffre rempli de terre et de paille. Une fois arrivé à Rome, il se rendit directement aux portes du palais et demanda aux gardiens d’annoncer à l’Empereur que l’envoyé des Juifs était arrivé, avec une précieuse offrande.
On l’introduisit aussitôt auprès de l’Empereur qui ordonna d’ouvrir le coffre. Et dans le contenu du coffre fut révélé à l’Empereur et a ses ministres : du sable et de la paille ! Il est inutile de raconter la terrible colère du cruel Empereur qui vit une tel atteinte à son honneur. Il comprit que les Juifs voulaient se moquer de lui, et décréta de suite qu’on devait tous les tuer.
Que fit Nahoum ich Gamzou ? Comprenait-il enfin la terrible erreur qu’il avait commise ? Quel terrible malheur résulta de son irresponsabilité ? Au lieu d’apporter un
secours au peuple d’Israél, il causait sa destruction, puisse D. avoir pitié de nous. Comprenait-il finalement qu’il devait s’accuser, s’irriter contre lui-même, désespérer
et avoir honte… Non ! Nahoum ich Gamzou resta fidèle à sa simple foi: si HaChem avait remplacé les pierres précieuses par de la terre, c’était évidemment pour le bien, et si la colére de l’Empereur éclatait et qu’il promulguait de nouveaux décrets, cela aussi était seulement pour le bien.
C’est pourquoi il répéta: « Cela aussi est pour le bien ! »
Aussitôt le prophète Eliyahou apparut, déguisé en ministre, et dit a l’Empereur: « Un instant, Son Eminence!
Peut-être que cette terre est celle qu’Avraham leur ancêtre utilisa dans sa guerre contre les Rois. Cette terre est particuliére: lorsqu’on la lance contre ses ennemis, sa poussiére se transforme en épées, et la paille en flèches , comme il est écrit (Isaïe 41) : « Son glaive réduit tout en poussiére, Son arc fait de tout une paille qui
s’envole », et l’ennemi est détruit ! »
L’Empereur écouta ses propos et ordonna d’envoyer des messagers dans un pays qu’il ne parvenait pas à conquérir, afin d’essayer la terre contenue dans le coffre.
Et en effet, cette terre effectua des miracles et les armées de l’Empereur conquirent finalement le pays.
L’Empereur s’en réjouit et ordonna d’introduire Nahoum ich Gamzou au Trésor royal, ou il remplit le coffre de pierres précieuses et de perles d’une valeur supérieure à celle des pierres que les Juifs avaient voulu lui offrir.
Puis ils renvoyèrent Nahoum ich Gamzou avec tous les honneurs.
Sur la route du retour, Nahoum ich Gamzou repassa par la même auberge. Les impies lui demandèrent ce qu’il avait apporté à l’Empereur pour recevoir de tels honneurs.
Il leur répondit : « Je lui ai présenté ce que j’ai pris ici… »
Les impies détruisirent leur maison sans tarder afin de remplir des sacs de terre qu’ils apportérent à l’Empereur en lui disant: « La terre que le Juif vous a apporte vient de chez nous.» Après l’avoir essayée, les serviteurs de lEmpereur constatèrent que cette terre ne possédait aucune des prétendues propriétés, et les escrocs furent mis
à mort, confirmant le dicton: «La fin du voleur, c’est la pendaison.”

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Comment diffuser la Emouna dans le monde ?

Le chemin de la reconnaissance

Prière en Français/ Hébreu pour la réussite des enfants a reciter aujourd’hui

Le compte du Omer #44_ La Rigueur dans la Royauté

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>