On sait que l'attribut de rigueur plane au-dessus de celui qui souffre des yeux ou du ventre (SeferHaMidot, adoucir les jugements 14).
Ne verront pas l'enfer: ceux qui souffrent de la pauvreté ou des intestins, qui sont poursuivis par des créanciers ou sont esclaves des exigences étatiques. « Ceux qui souffrent des intestins ne verront pas l'enfer » est une promesse merveilleuse et incomparable : que ne ferait pas l'homme pour recevoir une telle promesse ? Ainsi celui qui souffre des intestins doit recevoir ses souffrances avec amour.
Les intestins suggérent l'attribut de compassion, comme il est dit (Jérémie 31,20) : « Oh oui ! Mes entrailles se sont émues en sa faveur, i1 faut que Je le prenne en pitié, dit l'Eternel. »
Le remède pour une maladie des intestins est l'étude de la Tora avec la Joie, comme les Justes le disent 
lorsqu'ils se conforment aux préceptes: «Puissent mes intestins se réjouir !»

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Le compte du Omer #22- La Bonté dans l’Eternité

Dire TODA et accéder a sa délivrance

La famille Débitrice

Combien d’efforts doit on faire pour trouver son Zivoug ?

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>