Le Rav Kadouri, que la paix soit sur lui, avait l'habitude de dire que le mauvais penchant prend a l'homme les gros bénéfices et ne lui laisse qu'un tout petit peu d'argent. Les gros bénéfices représentent les efforts et le travail sur la sainteté, le fait de préserver ses yeux, sortir de la tentation des relations interdites etc. La petite somme c'est tout le reste du judaïsme! L'étude de la Torah, les priéres, les commandements, tout cela n'est que « peu d'argent » lorsqu'il n'y a pas de travail sur la pudeur qui est accompli.
C'est uniquement une fois que l'homme préserve la sainte alliance et la pudeur, que tous les autres travaux prennent de la valeur. Sans préservation de la sainteté de l'alliance, tout le reste n'est que vanité et encore moins que cela, car, de ce fait, tout est dans la contradiction et donne encore plus de force à cette demiére. Mais le mauvais penchant trompe l'homme et lui demande de rester pointilleux sur toutes les autres Mitsvot pendant qu'au niveau de la pudeur il se laisse « endormir » jusqu'à ce qu'il aille dans des rues ou les hommes et femmes sont mélangés les yeux grands ouverts et il ne ressent même pas que cela est totalement faux et mauvais. Encore plus que cela, le mauvais penchant lui permet de se sentir bien dans sa peau. En effet, il étudies et fait attention à accomplir les Mitsvot come il se doit, mais il ne sait pas qu'il détruit totalement le travail essentiel pour lequel il est venu au monde.

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Comment diffuser la Emouna dans le monde ?

Le chemin de la reconnaissance

Prière en Français/ Hébreu pour la réussite des enfants a reciter aujourd’hui

Le compte du Omer #44_ La Rigueur dans la Royauté

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>