• Home
  • >
  • Blog
  • >
  • Qu’est-ce qu’une pensée de Téchouva ?

Qu’est-ce qu’une pensée de Téchouva ? C’est lorsqu’un homme pense dans son cœur, c’est à-dire son for intérieur : « Même si je suis le plus grand des impies qui puisse exister dans le monde, et même si j’ai fait les pires choses au monde et que je me suis égaré, à partir de maintenant, je veux changer de voie et m’améliorer, suivre le droit chemin et me comporter selon la volonté de mon Créateur ». On appelle cela un « Hirour Téchouva », c’est-à-dire une pensée de Téchouva. Sur cela, le Choul’han Aroukh rédigé par Rabbi Yossef Caro, notre code de lois (il ne s’agit donc pas d’un livre de pensée juive, de morale ou autre) expliquant la manière dont il faut se comporter, écrit une loi très claire : lorsqu’un homme a une pensée de Téchouva, à cet instant précis, et même s’il n’a encore rien fait, il est appelé Tsadik Gamour, un juste parfait.
Si vous voulez des exemples de justes parfaits pour vous imaginer ce qu’est un Tsadik Gamour, on peut citer Moché Rabbénou, Rabbi Chimon Bar Yo’haï, Baba Salé, Rabbi Na’hman, le Rabbi de Loubavitch etc. Ils ont atteint un niveau « Gamour », cela signifie qu’ils n’étaient pas de simples justes mais qu’ils étaient au top. Donc lorsqu’on a une pensée de Téchouva, peu importe où on se trouve et notre niveau actuel, on est appelé Tsadik Gamour, même si concrètement, on n’a encore rien entrepris du tout.

Related Posts

Je ne suis rien ni personne

Je ne suis rien ni personne

Phrase de la semaine

Phrase de la semaine

« Préjudices éventuel »

« Préjudices éventuel »

Une réussite illusoire

Une réussite illusoire

Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
Our time: 12:27am IDT