Le livre Sagesse de l’âme juive rapporte une anecdote concernant le directeur d’un Collel très connu : les soucis que lui causait le joug financier de son institution étaient tels qu’ils lui déchiraient littéralement le corps et l’âme. Il fit part de ses préoccupations au gaon rabbi Chelomo Zalman Auierbakh zatsal : 

« J’ai pris conseil auprés d’un psychologue qui ne respecte pas la Tora et les commandements. Il estime que mes responsabilités sont contraires à ma personnalité, et il m’a prévenu que si je continuais sur cette voie, j’étais susceptible de craquer ! Est-ce que je dois me fier à lui? 

Rabbi Auierbakh lui demanda : 

-Depuis combien de temps êtes-vous à la tête du Collel? 

-25 ans. 

- Avez-vous vécu d’autres périodes encore plus graves? 

-Oui. 

-Et le Saint béni soit-Il vous a-t-Il alors envoyé Son aide? 

-Toujours, mais chaque mois les tourments reviennent, avant que le salut n’arrive. 

-Vous constatez donc que c'est notre Pére céleste qui dirige tout. Pourquoi vous inquiétez-vous ?... »
Nous avons recopié textuellement les paroles du directeur du Collel. Et rabbi Chelomo Zahnan poursuivit ses paroles d’encouragement : 

"Cher ami, sachez que vous n’êtes pas fils unique". Ce joug plane sur la tête de Chaque Roch Yechiva et de Chaque chef d’entreprise et en vérité de Chaque pére qui marie ses enfants. La réponse à toutes ces inquiétudes et unique : l'antidote contre l’inquiétude, c’est la confiance totale dans le Saint béni soit-Il. Comment y parvenir ? Avec les remerciements. Je vous donne un conseil qui a fait ses preuves : prenez un petit carnet que vous garderez bien précieusement. Chaque fois que vous bénéficierez d'une certaine délivrance, inscrivez-la dans votre carnet de remerciements. Avant la bénédiction de remerciement (Modim) dans la prière des Dix-huit bénédictions, méditez sur ce que vous y aurez inscrit, afin que les miracles et les prodiges ne restent pas au niveau d’une simple pensée, mais qu’elles s’incarnent dans votre vécu. Si vous agissez ainsi, je vous promets que les inquiétudes disparaitront, aussi Vite qu'elles seront arrivées. »

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Comment rester en joie et dire merci quand on découvre que notre fils célibataire a une liaison avec une femme mariée ?

Répondre aux curieux

Plus aucuns problèmes

Le compte du Omer #15- La bonté dans la Splendeur

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>