« Si j’ai le libre-arbitre, comment tout peut provenir de D.ieu ? »

On a le droit de regarder les choses en disant qu’on a le libre-arbitre en toute circonstance. On peut donc choisir de faire telle ou telle chose librement. Par contre, qu’est-ce qu’on n’a pas le droit de faire ? Se poser cette question : « Si j’ai le libre-arbitre, comment tout peut provenir de D.ieu ? » Cela s’appelle, spirituellement parlant, mélanger le lait et la viande. Cela dit, on a le droit de consommer du lait avant la viande. Autrement dit, avant l’action, on a le droit de dire qu’on possède le libre-arbitre : des filles arrivent ? Baisse les yeux ! Fais Chabbat ! Mange Cachère ! Mets les Tsitsit et les Téfilines ! Etc. Mais ici, on se situe avant l’action.
Maintenant, une fois qu’une action a été commise, bonne ou mauvaise, il nous est interdit de dire quoi que ce soit car tout vient d’Hachem. Et le libre-arbitre ? C’est trop tard, car il n’agit pas sur le passé. On est donc obligé de dire qu’une fois qu’une action est terminée, c’était la volonté d’Hachem, même s’il s’agissait d’une Avéra. Tous ceux qui se lamentent sur leur sort et qui culpabilisent en pensant qu’ils auraient pu mieux agir sont complètement dans l’erreur. Cela s’appelle de la « Rédifa Atsmit », de l’hérésie. D’ailleurs, les initiales de ces deux mots forment le mot « Ra », le mal. Ainsi, on a l’impression qu’une personne qui se reproche ses actions est consciencieuse et qu’elle a une morale alors qu’il s’agit tout simplement d’hérésie pure et dure.
On a fait une erreur et aujourd’hui c’est du passé ? On a triché, volé, menti ou fait autre chose encore plus grave ? C’était la volonté d’Hachem. Comment est-ce possible ? Car D.ieu voulait nous montrer que nous voulions cette faute dans notre cœur, parce que ce qui L’intéresse, c’est que notre cœur change. Hachem ne nous lâchera pas, même si on prétend être une personne très bien alors qu’au fond, ce n’est pas le cas. D.ieu nous envoie alors toutes sortes d’épreuves pour révéler tous ces défauts, afin que nous prenions conscience qu’Hachem sait très bien ce qu’il y a vraiment en nous. Il nous connaît mieux que nous-mêmes et est au courant de la moindre de nos pensées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Derniers Articles & VidÉOS

EUR Euro
Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0