Chacun doit trouver son point fort, sa portion, sa propre mélodie, son service, comme nous le disons trois fois par jour dans la prière : « D. d’Avraham, D. d’Itzhak, D. de Yaacov, etc. » La question se pose: pourquoi ne pas dire « D. d’Avraham, d’Yitshak et de Yaacov »?
Chacun d’eux avait-il un D. personnel ? La bonne réponse, est que Chacun de nos ancêtres servait Hachem d une maniére particulière, différente de celle de son père, qui était pourtant son maître et un grand Juste.
Mais chacun recherchait sa voie personnelle, sa mission, ce qu’Hachem voulait qu’il fasse, la voie dans laquelle Hachem voulait qu’il Le serve.

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Emission 26- Comment se renforcer dans la Emouna malgré les épreuves ?

Devoir remercier

Le secret du likoutei moharan

Le mot magique

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>