Notre ancêtre Avraham ne se laissait troubler par personne, mais se contentait de remplir son rôle dans le service d’Hachem, et c’est pourquoi Avraham est appelé « Halvri » (l’Hébreu, mais littéralement « celui qui a traversé») car il se tenait seul d’un coté du fleuve, tandis que le reste du monde était de l’autre coté, et il tenait bon. Notre ancêtre Avraham, puisse-t’il reposer en paix, dut affronter de nombreux et puissants adversaires et des idolâtres, ce qui ne semble pas être le cas d’un Juif entouré d’autres Juifs lui ressemblant, surtout lorsqu’ils servent Hachem.
Pourtant, chacun doit en tirer une leçon, et même celui qui étudie dans une Yeshiva doit appliquer le concept de « Avraham était seul » et ne pas se laisser affaiblir par
ses condisciples lorsqu’il les voit mieux réussir que lui, ou lorsqu’ils se renforcent dans un certain précepte qui lui pose de sérieux problèmes. Il ne devra pas non plus
regarder ceux qui sont plus faibles que lui, de crainte de s’enorgueillir et de les mépriser.
Il ne devra pas non plus s’affaiblir en observant ceux qui transgressent la Tora et penser qu’il est possible d’être juif en la transgressant, D.nous en garde.
L’homme ne doit donc regarder personne, mais seulement rechercher ce qu’Hachem veut de lui, selon les moyens et les dispositions dont D. l’a gratifié.

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Emission 26- Comment se renforcer dans la Emouna malgré les épreuves ?

Devoir remercier

Le secret du likoutei moharan

Le mot magique

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>