Paracha de la semaine Tétsavé d’après les enseignements de Rabbi Nahman de Breslev

Les enseignements de Rabbi Nahman sur la Paracha Tétsavé

Dans la Paracha Tetsavé, Hachem donne des injonctions bien précises à Moché Rabenou concernant la Ménora, l’huile d’onction, ainsi que les habits des Cohanim et surtout de Aharon HaCohen.

Nous apprenons ici le sens profond du vêtement, d’après la hassidout, le rôle du Cohen et du peuple juif.

 Être Cohen

Dans cette Paracha, Hachem va véritablement désigner les Cohen comme étant les êtres sacrés du peuple d’Israël, ils auront des habits particulièrement prestigieux.

Leur rôle étant d’être les prêtres du peuple juif.

Comme il est écrit :“Aharon portera la justice des enfants d’Israël sur son cœur “(Chemot 28.30)

 Les précieux vêtements d’Aharon

“Et tu feras confectionner des habits de sainteté pour Aaron, ton frère, insignes d’honneur et de majesté… “

On remarque fortement et à plusieurs reprises, dans cette Paracha, l’importance du vêtement dans la Torah.

Le vêtement est souvent signe d’honneur. Or, l’honneur n’appartient qu’à D.ieu.

Rabbi Nathan met l’accent ici sur le danger de la richesse qui entraîne l’homme dans l’orgueil et la soif de domination. 

“Car ces individus, pour la plupart, perdent leur monde, par avidité d’argent, et surtout par prétention, orgueil et soif d’honneur, etc.” Likoutey halahot

Il dira encore : “Il conviendra de craindre et de redouter les honneurs, qui constituent un grand danger, un risque mortel … ” Rabbi Nathan de Breslev.

Il nous explique ici que, bien souvent, l’orgueil amène à gagner son argent d’une mauvaise façon alors que l’homme doit prendre soin de régler ses affaires avec équité”.

Quel est le but de la vie ?

Un homme ne doit pas seulement briller à l’extérieur, mais précisément chez lui, à l’abri des regards, il doit se comporter comme il convient sans jalouser ni envier ce qui ne lui revient pas.

Chacun doit constamment chercher la finalité de chaque chose afin qu’il en ressorte une gloire pour l’Éternel, béni soit-Il.

Ainsi, il doit parfaitement annuler son orgueil et son avidité d’honneur.

Si l’homme garde cet objectif principal en tête, alors, il réglera “ses affaires avec équité”.

Le Cohen Gadol portait des habits prestigieux avec des pierres précieuses, des fils d’azur, de l’or… tout ce qu’il y a de plus luxueux, mais sa seule et unique intention était d’élever la Gloire de D.ieu.

L’homme, comme la femme, prendront soin de porter Hachem sur leurs vêtements, c’est-à-dire de se vêtir convenablement pour ne pas attirer les regards malsains ou envieux tout en étant honorables.

Surtout lorsqu’on s’habille, on doit penser à D.ieu, à Lui plaire et à l’image que l’on représente.

Car nous sommes les enfants d’Israël, et de même que les Cohanim sont les êtres sacrés du peuple Juif, les enfants d’Israël sont les êtres sacrés du Monde ; leur rôle étant de faire connaître et aimer D.ieu aux nations du monde.

Leur honneur est celui de D.ieu, et chacun doit grandir Son Nom sur terre.

La flamme de la néchama

 “… afin d’élever la flamme”(CHEMOT 27.20)

La Ménora avec ses sept flambeaux, représente la lumière qui se répand dans l’obscurité malgré toutes sortes de chutes et d’obscurités. 

Le but étant d’accéder à la Torah et à la Téfila. Pour cela, l’homme doit obligatoirement s’attacher aux Tsadikim de vérité.

Rabbi Nathan nous apprend ici, que la source de l’âme qu’on appelle Ner (flamme) correspond à la qualité de la volonté.

Or, la force de la volonté est comme une flamme qui brille ; car le cœur de l’homme brûle sans cesse comme le feu à l’égard de l’Éternel, si bien que “des torrents d’eau ne pourraient éteindre cet amour”(Chir haChirim)

Malgré tout, “*sept fois le Tsadik tombe, mais se relève”. 

Ce qui le pousse à se relever, c’est la détermination et la ténacité à vouloir se sanctifier.

Il se renforcera malgré tout ce qu’il traverse, sans délaisser Hachem, rallumant sa flamme, recommençant chaque jour au départ.

Il doit s’armer de courage et de saintes résolutions à l’égard de D.ieu.

Alors, cette énergie, obstinée vers la sainteté, l’éclaire comme une torche au sein de toutes les obscurités de ce monde.

Et ce sera alors à lui d’allumer la flamme de l’autre.

VIDÉO : Comment trouver un sens à ma vie ?

Enseignements tirés du Likoutey Alahot écrit par Rabbi Nathan, fidèle élève de Rabbi Nahman de Breslev qui a eu pour mission de transmettre tous ses enseignements.

Pour recevoir chaque semaine les enseignements de Rabbi Nahman sur la Paracha de la semaine, rejoignez-nous sur WhatsApp.

Joie2vivre.org

Dans la même catégorie

Derniers Articles & VidÉOS

>
Left Menu Icon