Paracha de la semaine: Kedochim by Rabbi Nahman de Breslev

Kedochim se traduit littéralement par saints ; dans cette Paracha D.ieu nous dit : “Soyez saints, car Moi, l’Éternel, votre D… , Je suis Saint “(Vayikra 19.2)

Paracha kedoshim par rabbi nahman de breslev

Qu’est-ce que cela signifie au juste être saint, et qu’est-ce que cela apporte ?

Très souvent, nous ressentons que notre âme étouffe, on ne sait pas ce qui ne va pas.

Il s’agit ici d’un appel de l’âme qui souhaite se réaliser, se rapprocher de sa source divine, car notre âme n’est autre qu’une partie de D.ieu lui-même. De même qu’un enfant qui a perdu son père, ou même s’il ne l’a jamais connu, ressent en lui que son père lui manque, que sa vie aurait été tout autre s’il avait eu son père à ses côtés, de même, l’âme recherche son père, D.ieu Lui-même et donner le meilleur d’elle-même.

Hachem est un D.ieu vivant pour l’éternité et Il nous a offert la possibilité de nous attacher à Lui par tous Ses commandements qui nous élèvent à un autre rang.

Le Kidoush du vendredi soir…

kidouch chabat

Le mot Kadosh que l’on retrouve dans le kidoush du vendredi soir peut se traduire plus précisément par élevé, c’est-à-dire que nous allons élever la matière.

Nous allons transformer un simple verre de vin que certains prendraient pour agrémenter leur repas ou pire Hasve chalom pour s’enivrer ; et nous allons le sanctifier et nous sanctifier et donc l’élever et nous élever. Par ce Kidoush nous allons nous unir de façon complètement irrationnelle à D.ieu, notre Créateur, et à toutes les âmes d’Israël, nous et notre famille ne serons, par ce geste et cette prière, pas juste des hommes qui mangent comme de simples humains ou même des animaux pourraient le faire, mais nous devenons des enfants d’Israël, des êtres élevés par leur emouna, dotés d’une âme qui se relient à l’invisible, à l’infini, au Roi des rois HaKadosh Barouh Hou.

C’est d’ailleurs bien grâce à ce fameux Kidouch du vendredi soir, principalement, que notre peuple existe encore aujourd’hui et que nous nous sentons juifs.

De même, lorsqu’un couple s’uni sous la Houpa, avec le Kidoush, la Ketouba, il transforme une union bestiale en une union sainte qui élève le couple et l’uni ainsi que leurs futurs enfants à D.ieu pour l’éternité.

.

D’après Rabbi Nathan de Breslev…

Le mauvais œil

Dans le Likoutey Alahotes, Rabbi Nathan nous commente ce verset et nous dit que tout celui qui se sanctifie dans le domaine des passions charnelles s’attache à la Royauté du Ciel, et nous rapporte du Zohar: “En chaque endroit où nous trouvons une barrière contre l’indécence, nous trouvons la Kedoucha” (la sainteté divine).

Voilà pourquoi dans ce domaine, il n’y a jamais trop de barrières pour celui qui veut être proche de D.ieu.

En revanche, celui qui révèle sa nudité, s’attache ainsi aux relations interdites, et s’attache donc à des “dieux étrangers “.
Lorsque Rabbi Chimon apercevait de belles femmes, il déclarait ” ne vous consacrez point aux idoles !”, car la passion charnelle fait partie intégrante des relations interdites ” des dieux étrangers ” de la Royauté du mal.

Conseil pratique

Il conseille ici à celui qui souhaite repousser les mauvaises pensées charnelles de réciter le CHEMA ISRAËL… et Barouh Chem kévod malhouto léolam vahèd…

L’épreuve principale de l’homme, qui va le tenter le plus de l’éloigner d’Hachem, est constamment reliée de près ou de loin au vice de la débauche.

Pour les hommes, cela commencera souvent par le regard, et pour la femme, l’envie de plaire qui la mènera à porter des vêtements interdits. Par coquetterie, elle prend le risque que des hommes bien intentionnés chutent par de mauvaises pensées en croisant simplement son passage, et elle en sera responsable. Mais elle peut au contraire, en un instant, décider de changer sa priorité, de s’élever grâce à ses vêtements et d’être constamment reliée à D.ieu. Pour Lui faire plaisir, pour Lui, elle s’habillera avec pudeur selon le code de lois juives, ses prières auront beaucoup plus d’impact et son mérite éternel. Comme il est écrit : “Fais de Ma volonté ta volonté et Je ferai de ta volonté Ma volonté”.
Une femme aussi doit protéger son regard de visions impudiques qui l’éloignent de D.ieu et des aspirations positives.

Un challenge qui peut rapporter gros

Cette épreuve étant répandue par excellence parmi les 70 nations, et provient de Ah’er, un culte étranger ; lorsque l’homme souhaite se rapprocher véritablement de D.ieu et s’écrie comme dans le tehilim 42 : “ainsi mon âme aspire à Toi, ô D.ieu” … il devra exprimer 70 cris et pas 1 de moins.

Alors les secrets de la Torah se dévoileront à lui, ce qui lui était caché se révèle et il se mettra alors à procréer de nouvelles âmes, il engendrera de la Torah et la Torah englobe toutes les âmes d’Israël.

Car jusqu’à présent, elles étaient recouvertes d’écorces : “l’écorce précède le fruit “, le mal étouffe la Torah sous des écorces maléfiques pour empêcher son rayonnement.

On voit ici qu’on ne doit pas se décourager si, avec quelques prières, nous n’avons pas encore vu de résultat, parce que D.ieu attend de nous quelque chose de précis pour réparer et s’élever, et nous devons, dans ce domaine, nous acharner comme un enfant qui n’abandonne pas et n’a pas d’autre adresse.

Et si l’homme est déterminé, qu’il s’attache à la Torah (Chema Israël) pousse les 70 cris sincères pour se rapprocher d’Hachem, il brisera ces écorces du mal qui étouffent la lumière de sa nechama, le bien qui est dissimulé en lui, et fera briller la Torah et les âmes d’Israël.

Étude dédiée pour la téchouva du peuple juif sans souffrance ainsi que le mariage bekarov de Yaël Joy Bat Evelyne Simha, Shannon Yoheved Éden bat Evelyne Simha? Simha Rahel bat Nicole Hanina Tsipora et Ariella Esther bat Rahel.

Enseignement du Likoutey alahot écrit par Rabbi Nathan, fidèle élève de Rabbi Nahman de Breslev.

L’équipe joie2vivre.org

Pour recevoir chaque semaine les enseignements de Rabbi Nahman sur la Paracha de la semaine, rejoignez-nous sur WhatsApp

Pour dédicacer un cours de joie2vivre


Dans la même catégorie

Derniers Articles & VidÉOS

>
Left Menu Icon