Qu’est-ce que la seoudat Ytro? La fête des garçons ? Enseignements de Rabbi Nahman

Chaque année et ce depuis plus de 100 ans, le jeudi précédant la lecture de la Parasha Yitro, les juifs tunisiens se réunissent pour une seoudat mitsva, la fête des Garçons ou la seudat Yitro. Ce jeudi à partir de Minha puis de Arvit, nous ne ferons plus le Tahanoun, la confessions des pêchés, ce qui donne à cette soirée un caractère encore plus spécial digne du niveau des jours précédant les fêtes ou bien du vendredi après-midi (avant Chabath).

Au-delà du plaisir d’être tous réunis et de se délecter de bons plats tunisiens, d’où vient ce minhag ? Pourquoi est-il si précieux aux yeux de toutes les communautés tunisiennes du monde ? Et, y a-t ’il des sources dans notre sainte Torah qui pourraient expliquer pourquoi ce repas est devenu une seudat Mitsva si importante ?

1/ La fête des garçons

Il y a plus de 100 ans, une épidémie de diphtérie a touché les familles juives tunisiennes tuant de nombreux petits garçons.

Les communautés ont entrepris des prières et des jeunes, et la maladie s’est interrompue de manière miraculeuse. 

Afin de remercier Hachem de ce grand miracle, toute famille ayant au moins un enfant garçon organise un repas, servi dans des petits plats du type dinettes afin de souligner que nos petits enfants ont été sauvés. De plus ayant été sauves par des oiseaux que l’on posait sur leurs corps (remède révélé dans la Guemara), il est devenu courant de servir des coquelets comme repas.

Ce soir-là, rien de tel que de rendre a Hachem la reconnaissance de ce grand miracle, en faisant réciter par nos petits garçons les 10 commandements qu’ils avaient appris au Talmud Torah et qui sont cites dans cette même  Parashat  Yitro.

Pourquoi avoir choisi le jeudi et pas un autre soir ? D’après les jours de la semaine du calendrier hébraïque, le jeudi est le 5eme jour. Le numéro 5 est un chiffre aux vertus reconnues contre le mauvais œil ! Le jeudi est également un jour de la semaine ou les sifrei Torah sont sortis à la prière du matin. Ces deux raisons représentant une protection supplémentaire afin d’éviter que la maladie ne resurgisse.

2/ Seudat Yitro

Pourquoi l’appelle-t-on aussi le repas de Yitro.  Qui était Yitro dans notre sainte Torah pour qu’il puisse mériter un repas à son nom ? Y a-t ‘il une trace d’un banquet en son honneur dans cette Parasha ? 

Yitro était le beau-père de Moshe. Il était connu d’après Rachi pour avoir essayé toutes sortes d’idolâtries, pire encore il était le Cohen de Midian. (Le pretre de l’idolatrie).

Lisons maintenant une partie de la Parasha :

Exode – שמות    Yitro – יתרו   Ch.  18

1 Jéthro, prêtre de Midian, beau-père de Moïse, apprit tout ce que Dieu avait fait pour Moïse et pour Israël son peuple, lorsque l’Éternel avait fait sortir Israël de l’Égypte.

9 Jéthro se réjouit de tout le bien que l’Éternel avait fait à Israël, en le sauvant de la main des Egyptiens

10 et il dit: “Loué soit l’Éternel, qui vous a sauvés de la main des Egyptiens et de celle de Pharaon, qui a soustrait ce peuple à la main des Egyptiens!

11 Je reconnais, à cette heure, que l’Éternel est plus grand que tous les dieux, puisqu’il a été dans cette circonstance où l’on avait agi tyranniquement à leur égard.” Préjugés 

12 Jéthro, beau-père de Moïse, offrit un holocauste et d’autres sacrifices à Dieu et Aaron et tous les anciens d’Israël vinrent partager le repas du beau-père de Moïse, en présence de Dieu.

Nous voyons donc, que Yitro, nous dit Nachmanide, en faisant les sacrifices s’est converti au Judaïsme, et les anciens d’Israël ainsi que Aaron lui ont offert un repas, et pas des moindres puisqu’il était en présence de D Lui-même ! Hachem même envoyé une part supplémentaire de Manne durant ce fameux diner (Midrach) afin de montrer à Yitro que sa conversion a été acceptée. 

On commence à noter que les tunisiens se sont inspirés de leurs ancêtres et rendent a Yitro un grand honneur !

Mais pourquoi Yitro méritait tellement, alors qu’il était un ancien maitre de l’idolâtrie ? Et en plus, quelques lignes plus loin, nous lisons que les juifs s’apprêtent à recevoir la Torah, le plus grand moment de notre histoire ? Alors, n’aurait-il pas mieux été de faire un repas en cet honneur ?

Rabi Nachman de Breslav, l’arrière-petit-fils du Baal Chem Tov (1772-1810), nous donne une réponse extraordinaire dans son commentaire du verset 11 ci-dessus.(Likoutei Moharan Torah Youd Dalet).

“C’est cela, l’Honneur principal d’Hachem. De ramener des personnes à faire teshouva(qui avaient quitté la sainteté), ainsi que des âmes d’étrangers en avant, dans la sainteté. Que ce soit des étrangers qui se convertissent ou de baalei teshuva qui eux aussi étaient en dehors, dehors de la sainteté, et qu’ils commencent le processus de se rapprocher puis d’intégrer cette sainteté ; ceci est Son Honneur. »

Yitro à merite d’avoir à son nom la Parasha ou les juifs ont reçu la Torah. Comme s’il fallait qu’il rentre dans la sainteté du peuple juif avant qu’ils ne soient méritants de recevoir la Torah. Ce qui peut aussi expliquer pourquoi Moshé n’apparait pas durant ce repas. Le Rashbam et le Ibn Ezra disent que le repas avait lieu dans sa tente. Rachi ajoute qu’il était debout en train d’accueillir les invites et de servir !

De plus Yitro était un rebelle, un Chovav en hébreu, et nous sommes en ce moment dans une période qui se nomme « Chovavim » (d’après la première lettre de chaque Paracha depuis Shemot jusqu’à mishpatim). Et dans Jeremy au chapitre 3, il est écrit « Revenez a Moi vous enfants rebelles ». Yitro est la preuve du grand retour, que même les plus grands pécheurs ou des non juifs ont une importance primordiale pour le Kavod d Hachem lorsqu’ils rentrent dans notre peuple ou font Techouva

Apprenons des tunisiens, qu’au-delà du folklore, il y a une grande réjouissance que de recevoir Yitro (qui représente les éloignés de D), dans le klal Israël en s’inspirant de  Moshe, Aaron et des anciens d’Israël. Et que nous puissions toutes tendances confondues nous réjouir ensemble et très vite de la venue du Messie.

Dvar Torah pour l’élévation de l’ame de mes grands-parents Victor Haim ben Zmorda, Simha bat Rachel, Esther bat Meicha, Avraham ben Sarah, ma chere tante, Rahmouna bat Simha. Et à mon amie Adassa Michelle Esther bat Julie Simha ainsi que ma chere amie Shir Shira bat Roza.

Pour la protection de tout le peuple d’Israël, la Geoula Chelema Be Rahamim, la protection de nos frères soldats, la libération de nos frères et sœurs otages et l’anéantissement total de tous nos ennemis de Sa main forte.

Dans la même catégorie

Derniers Articles & VidÉOS

>
Left Menu Icon