__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"57caf":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"57caf":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"57caf":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
JE VEUX Y ACCEDER
Le parcours de la vie d'un homme peut être comparé à un transport par voie ferrée. Certains ne trouvent pas du tout leur itinéraire :ils sont comparables à un train hors de ses rails qui ne peut évidemment arriver à aucune destination.
Certains, comme on dit, ont « déraillé » et se sent embrouillés dans la recherche de leur trajet. 
Certains, au lieu d'aller de l'avant sur ses rails, regardent constamment en arriére, en se persécutant et en s'irritant de leur passé.
Certains regardent les autres et se comparent à eux, ils ressemblent à un train qui tente d'emprunter les rails d'un autre train, et qui va se retourner et s'écraser.
De là le phénomène de ceux qui vivent difficilement en société, car ils sont sans cesse dérangés par quelque chose, ressentent qu'ils  perdent leur identité ou que les autres les énervent: c'est qu'ils ne circulent pas sur leur propres rails.

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Merci pour tout

Des diamants de remerciements

La emouna contre le lachon ara

Emission 34 – Quand viendra le machia’h ?

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>