• Home
  • >
  • Blog
  • >
  • D’où provient la racine de l’exil ?

D’où provient la racine de l’exil ? D’un manque d’Emouna sur la miséricorde d’Hachem et sur le fait qu’Il nous aime. Cela est valable au niveau « Klali », c’est-à-dire pour l’ensemble du peuple juif. Comment a démarré l’exil ? Pourquoi est-on parti en Egypte ? Quel a été l’élément déclencheur ? Tout a commencé lorsqu’Hachem a dit à Avraham Avinou qu’Il allait donner la terre d’Israël à lui et à ses descendants. Normalement, on ne pourrait rien répondre à cela. Il est clair qu’Avraham avait une Emouna totale envers Hachem et qu’on ne pourra jamais arriver à son niveau, mais ici, le but n’est pas de se comparer à lui. Cela dit, la Torah nous permet d’apprendre. Or, à son niveau, Avraham a eu un manque d’Emouna. En effet, il a répondu à Hachem : « Comment pourrais-je savoir que mes enfants hériteront de la terre ? Qui me prouve que cela aura bien lieu ? »
Lorsqu’on regarde la situation de l’extérieur, on ne peut pas s’empêcher de se demander pourquoi Avraham a dit cela. Il est évident que cela arrivera si D.ieu le lui a annoncé ! Mais en réalité, la question d’Avraham était celle-ci : « Hachem, je sais par prophétie qu’il y aura des époques où mes enfants ne seront pas toujours dans le droit chemin. Qui me garantit qu’ils ne se perdront pas durant ces périodes et qu’ils conserveront la terre d’Israël ? »
Quelle était l’erreur d’Avraham ? Faire intervenir une condition à cela, une limite qui n’existait pas. Hachem lui avait dit que la terre serait à lui quoi qu’il puisse se passer. Il ne lui a jamais dit qu’elle serait sienne uniquement dans le cas où il serait un Tsadik. Donc à la base, D.ieu lui a donné Israël sur un plateau, sans aucune condition. Mais Avraham a répondu : « Et si mes enfants fautent ? »
Aujourd’hui, mesure pour mesure, on se retrouve en exil dans un système limité et enfermé : la Parnassa, Israël, les guerres, les attentats, l’antisémitisme, l’antisionisme etc., toute sorte de crainte. C’est pour cela qu’à présent, nous devons faire le travail inverse. D.ieu dit : « Je vous avais tout ouvert mais vous avez décidé de tout fermer. Maintenant, je vous vous placer dans une situation fermée que vous devrez ouvrir ». Donc au cœur même de la limite, il faut être capable de dire : « Non ! Je ne suis pas limitée, les choses peuvent s’ouvrir ! »
Il est très important de vouloir cela. En effet, il est primordial de vouloir s’affranchir des limites qui nous sont imposées. Ce n’est parce que je fais des heures supplémentaires que je gagnerai plus d’argent, cela est complètement faux, ce n’est qu’un grand mensonge. Preuve en est que parfois, même si on travaille davantage, le montant exact qu’on a gagné repart aussitôt dans des dépenses imprévues. Hachem nous montre clairement cela dans certaines situations.

Related Posts

Etre appelé Tsadik Gamour aux yeux d’Hachem

Etre appelé Tsadik Gamour aux yeux d’Hachem

c’est quoi la foi

c’est quoi la foi

“Proposer une association”

“Proposer une association”

Le meilleur cadeau

Le meilleur cadeau
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>
Our time: 4:08am IDT