Mon maître, Rav Yéhouda Leibovitz Zatsoukal, disait à ce propos que l'homme doit s'habituer à remercier HaChem, béni soit-Il, chaque jour pour la santé qu'Il lui accorde, à lui et sa famille. Il disait que c'était très utile au cas ou, D.ieu nous en préserve, l'homme devait affronter une épreuve mettant en jeu son bien-être physique : tous ses remerciements signifieront alors qu'il ne considérait pas le fait d'être en bonne santé comme une chose évidente qui lui était due. Ses louanges viendront s'additionner maintenant dans le Ciel à ses mérites et l'aideront à traverser son épreuve plus facilement. Car puisqu'il reconnait que la santé provient d'HaChem, on suppose qu'il sait de même que la guérison provient de Lui. Par conséquent, D.ieu le guérit.
Il est possible de justifier ainsi ce que nous récitons quotidiennement : « Je Te remercie, etc., de m'avoir accordé une bonne part parmi ceux qui étudient dans la maison d'étude, et non parmi ceux qui sont assis au coin des rues. » Il faut ajouter : « qui ne m'a pas donné une part parmi ceux qui sont hospitalisés », D.ieu nous en préserve. Combien de temps qui pourrait être consacré à l'étude de la Torah est perdu par celui qui doit se rendre à l'hopital !
Puisse HaChem le protéger et le sauver, lui et toute sa famille. Combien devons-nous prolonger chaque instant où 
nous pouvons nous asseoir dans la maison d'étude et servir HaChem. . .

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Le compte du Omer #22- La Bonté dans l’Eternité

Dire TODA et accéder a sa délivrance

La famille Débitrice

Combien d’efforts doit on faire pour trouver son Zivoug ?

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>