• Home
  • >
  • Blog
  • >
  • Demande a l’artisan qui m’à créé
Lorsqu'on voit un homme avec un quelconque handicap, on est forcé de savoir qu'HaChem l'a créé ainsi. Il est donc interdit de se moquer de lui, D. nous en garde, comme le montre l'histoire de rabbi Elazar (Ta'anit 20) : Rabbi Elazar fils de rabbi Chimon revenait de Migdal Guedor ou il avait étudié avec son maître. Il était assis sur son âne et se promenait sur les berges de la rivière. Il était trés joyeux et fier d'avoir étudié beaucoup de Tora, lorsqu'il fut accosté par un homme excessivement laid (il s'agissait du prophéte Eliyahou) qui le salua:
« Que la paix soit sur toi, Rabbi !" 
Non seulement rabbi Elazar ne répondit pas à son salut mais lacha avec mépris :
"Bon à rien !Comme tu es laid !Les habitants de ta ville sont aussi laids que toi ?"
L homme répondit :
"Je l'ignore, mais vas dire à l'Artisan qui m'a concu, comme l'instrument que Tu as faconné est laid»
Rabbi Elazar comprit immédiatement sa faute et l'humiliatlon gratuite qu'il avait infligée à cet homme et descendit de son âne, se prosterna devant lui et dit: 
"Je t'ai offensé. Pardonne-moi."
L'homme lui répondit :
"Je ne te pardonnerai pas avant que tu dises à l'Artisan qui m'a concu : Comme l'instrument que Tu as faconné est laid ! "
Rabbi Elazar suivit cet homme et ils arrivèrent à la ville ou habitait rabbi Elazar. Les habitants sortirent l'accueillir et le saluèrent avec la plus grande déférence :
« Que la paix soit sur toi, Rabbi, Rabbi, notre maître, notre maître."
L'homme que rabbi Elazar avait humilié leur dit:
"Qui est celui que vous appelez Rabbi Rabbi ?"
"lls lui répondirent : 
- Celui qui te suit.
Il leur dit :
"Si c est un Rabbin, puisse HaChem vouloir que de tels rabbins ne proliférent pas en Israël !"
Ils demandérent :Pourquoi ?
II leur raconta ce qu'il lui avait fait. Ils répondirent:
"Pardonne-lui quand même, car c'est un grand érudit de la Tora."
Il rétorqua :
"C'est grace à vous que je lui pardonne, mais a condition qu'il change de conduite... »
Il en va de même pour chaque défaut de l'homme et celui qui le méprise à cause de son défaut, méprise l'oeuvre du Créateur qui a créé ainsi cet homme. Nous ne devons pas oublier que le Créateur l'a créé tel quel, car Il a vu que c'était sa perfection, qu'il ne pouvait parvenir à sa réparation qu'à travers cette imperfection. On apprend ainsi que l'homme qui croit que tout (vraiment tout) provient de la Providence parfaite et exacte, un tel homme respecte surement toutes les créatures comme il convient.

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Pendant la Hitbodedout peut-on faire des demandes le Chabbat ?

Faire taire le médisant

La main droite rapproche

Retour en arrière

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>