La tristesse est une faute

La tristesse est une faute

La tristesse est en soi une grave transgression, comme notre saint maître l'écrit dans son Likouté Moaran (11, Tora 48): « Sache qu'aussitôt que l'homme veut servir HaChem béni soit-Il, sa tristesse est une grande transgression, D.ieu nous en préserve, car la tristesse est la mauvaise inclination (Zohar, section Noah,p.71) et HaChem béni soit-Il déteste ce défaut. »
L'éxplication de cette citation du Zohar « D.ieu déteste la tristesse » est la suivante: la tristesse signifie que l'homme n'accepte pas ce que HaChem fait pour lui, et qu'il est en colére contre Lui de ne pas agir selon ses désirs. Il est inutile d'ajouter combien cette réaction est grave.
À plus forte raison lorsque l'homme sanglote et se plaint, ce qui est une faute si lourde qu'elle a entrainé des exils successifs. Il est écrit explicitement dans la Tora que toutes les malédictions et les souffrances que l'homme subit ont leur source dans ce constat:
« Parce que tu n'auras pas servi HaChem ton D.ieu avec joie et contentement du coeur» (Deutéronome 28,47), comme nous l'avons expliqué dans le disque Cesse de gémir! et dans le livre Le Jardin des louanges. 
L'essentiel du repentir doit donc porter sur ce qui fait que l'homme n'est pas joyeux et qu'il ne remercie pas.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Derniers Articles & VidÉOS

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0
Left Menu Icon