Une femme de Haïfa avait de très graves problèmes d’entente conjugale, et pendant des années elle souffrit atrocement de son mari. Elle vint me raconter tous ses malheurs, indescriptibles et inimaginables. Je lui conseillai d’effectuer chaque jour une demi-heure de remerciements sur ce problème et l’assurai que ses ennuis disparaîtraient. Cette femme était très simple, et chaque jour elle remercia Hachem béni soit-Il avec joie pour toutes ses difficultés, en les acceptant avec amour. Hachem béni soit-Il veilla à ce que les relations de ce couple évoluent de telle façon qu’elle divorça finalement de son mari et resta seule avec les enfants. 

Un de ses proches, qui était mêlé à toute l’histoire, savait qu’elle prenait conseil chez moi et que je l’avais encouragé à remercier, tacha lui aussi de se renforcer et de remercier Hachem. Mais lorsqu’il vit qu’elle avait divorcé et qu’elle restait seule au monde avec ses enfants, sans soutien ni aide, il commença à se poser des questions : pourquoi les choses s’étaient-elles déroulées ainsi ? Alors qu’elle écoutait le rav et suivait ce qu’il lui disait de faire, au lieu que les choses s’arrangent, pourquoi avaient-elles au contraire empiré, au point qu’elle se soit retrouvée seule à la rue avec ses enfants ? 

Suite de quoi, ce proche parent me critiqua fortement, et mettant en cause la voie du remerciement et des louanges, il s’éloigna de ce chemin. 

Mais en vérité, bien qu’il semble que tout va mal, on ne comprend pas toujours ce qui est vraiment bien et ce qui ne l’est pas. En divorçant, cette femme crut et sut qu’en vérité ce divorce était un miracle, car Hachem la délivrait des souffrances qui étaient devenues son lot quotidien, et elle continua à remercier Hachem, simplement.
Au bout d’un certain temps, D.ieu merci, bien que divorcée et avec des enfants en bas âge à charge, elle eut le mérite de se remarier, avec l’aide et la bonté de Hachem, avec un jeune homme tout à fait spécial et doté d’un excellent caractère. Entre eux s’établit un lien particulièrement positif. Il aimait ses enfants et s’entendit bien avec eux. La réussite de ce couple semblait vraiment surnaturelle. Lorsque le proche parent, qui avait soulevé tant de questions, vit tout cela, il comprit que « nombreuses sont les pensées dans le coeur de l'homme », mais Hachem conduit le monde de la manière la meilleure qui soit. Il réalisa que tout provenait du mérite de cette femme qui s’entêtait à remercier chaque jour pendant une demi-heure pour tous ses problèmes. 

Peu après, comprenant qu’il s’était trompé, il vint chez moi me demander pardon, en disant : « Cher rav, je vais vous dire la vérité : après le divorce j’ai nourri certaines pensées contre vous, et je me suis complétement opposé à toute idée de remerciement. Je me disais : voilà qu’elle continue à dire merci pendant une demi-heure alors que tout va de pis en pis pour elle ! Mais puisque j’assiste aux prodiges de la Providence divine qui l’a sauvé de son ancien mari qui la faisait tellement souffrir, Providence qui lui a envoyé un jeune homme si spécial, célibataire, qui l’a accepté avec ses enfants et qu’ils vivent maintenant ensemble avec un tel amour, je viens vous demander pardon. Je suis profondément désolé d’avoir contesté votre enseignement. Je comprends à présent le pouvoir du remerciement et de la foi authentique. »

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Emission 26- Comment se renforcer dans la Emouna malgré les épreuves ?

Devoir remercier

Le secret du likoutei moharan

Le mot magique

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>