• Home
  • >
  • Blog
  • >
  • Le compte du Omer #18 – l’Éternité dans la Splendeur

💠 Aujourd’hui 18e jour du OMER 💠

Nétsa’h chébé Tiféret_
l’Éternité dans la Splendeur

✨Le maintien de la gloire de la Splendeur d’Hachem éternellement✨
Le Serviteur d’Hachem doit immortaliser toutes ses actions à travers l’Attribut de la Splendeur.
Nous essayons donc de garder les bonnes habitudes acquises depuis le début de ce travail du Omer.

✨Quelques bons comportements✨

🔸S’efforcer d’étudier régulièrement à des créneaux horaires fixes et immuables, quoi qu’il arrive, et non pas étudier par intermittence – comme l’ont dit nos sages: « Celui qui étudie la Torah par intermittence, son étude ne se maintient pas . » (Sanhedrin 99b)

🔸De même nous fixerons notre temps d’hitbodedoute, pour prier, se remettre en question, remercier Hachem et faire techouva, chaque jour, afin de devenir meilleurs avec l’aide d’Hachem et de trouver notre mission sur terre.

🔸S’efforcer de toujours dire la vérité et d’accomplir ses paroles – et en aucun cas ne reprendre sa parole. Celui qui s’y applique constatera que toute parole qu’il émettra finira par se concrétiser, selon le verset « Nétsa’h Israël Lo Yéchaker » littéralement : « L’Éternel d’Israël ne mentira pas ».(Chmouel I 15,29)

🔸S’efforcer de transmettre la Torah à nos frères en assurant ainsi sa continuité, à l’image de Moché Rabbénou, et le faire comme lui avec bienveillance .

🔸S’efforcer d’imiter l’exemple de David Hamélekh, que ses pieds menaient spontanément à la maison d’étude.
On remarque ici que le roi d’Israël, qui avait certainement de nombreuses affaires importantes à traiter, trouvait le temps d’étudier la Torah, et non pas seul chez lui dans son Palais, en pensant que personne n’était assez grand pour étudier avec le roi d’Israël, mais il se rendait au Beth Hamidrach comme chaque juif simple et apprenait ainsi de chacun .

✨ Secret pour acquérir la Torah ✨

⚜️Limiter son temps de parole

⚜️Il existe une Mitsva positive de la Torah « Védibarta Bam », de parler de Torah et non de choses vaines: « Je n’ai rien trouvé de meilleur pour le corps que le silence », témoignaient nos Sages (Pirké Avot 1, 17).

🔸 Prenons le temps de réfléchir avant de parler, avant de s’engager.

🔸 Dans l’éducation des enfants, il sera primordial de tenir notre parole coûte que coûte, que ce soit pour les punitions ou les récompenses que l’on a promis à notre enfant.
Ainsi, il aura confiance en la stature de son parent, le respectera et suivra ses conseils. ✨

🔸N’attendons pas que notre enfant fasse une erreur pour lui parler de la Torah pour lui prouver combien son erreur est grave(hasvechalom) mais au contraire, on lui en parlera quand il s’est bien comporté, en accord avec celle-ci, et ainsi il se sentira capable de la respecter et y aspirera davantage .

Beatslaha✨✨✨

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Le chemin de la reconnaissance

Prière en Français/ Hébreu pour la réussite des enfants a reciter aujourd’hui

Le compte du Omer #44_ La Rigueur dans la Royauté

Dire du lachon ara sur des enfants

Penina


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>