Afin de ne pas nous risquer sur un terrain dangereux, retenons ce conseil : on ne répète pas du lashon hara même lorsqu’il est déjà connu. 

Exemple: Monsieur  Gold a lu dans le journal que monsieur Nussbaum a été impliqué dans une affaire de vol. Bien que cette information soit tombée dans le domaine public, M.Gold n’a pas le droit de le répéter à d’autres personnes. 

 

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Pourquoi et comment remercier sur le mal?

Être juif c’est être joyeux partie 2

Subir un dommage (suite)

Les maladies en général

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>