3- vérifier que le dommage subi est vraiment une faute selon la torah et ne pas agir sous l’emprise des préjugés personnels. Il se peut que cette personne ait eu le droit d’agir ainsi.

4- s’il est possible d’atteindre le même objectif en s’adressant directement à la personne qui nous a causé cette perte , on est tenu de le faire.

Vous êtes vraiment top Toda raba (Merci) pour les cours que vous offrez ça donne envie de reprendre gout à la vie..

Samuel BENSOUSSAN

Paris 

Related Posts

Répondre aux curieux

Le compte du Omer #15- La bonté dans la Splendeur

La muraille

Le compte du Omer #14- La Royauté dans la Rigueur

Maeva


Your Signature

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>